Le Corps en Conscience

Contactez moi

Cécile Ouicher

06.17.10.23.79

contact@le-corps-en-conscience.fr

46 résidence Week-End, 281 avenue Antony Fabre

06270 Villeneuve-Loubet

Massothérapie - Ce que vous devez savoir

24/10/2020

Massothérapie - Ce que vous devez savoir

Beaucoup de gens associent le massage aux vacances ou aux spas et les considèrent comme un luxe. Mais les recherches commencent à suggérer que cette forme ancienne de guérison par les mains pourrait être plus qu'un simple plaisir : elle pourrait contribuer à améliorer votre santé.

Les massothérapeutes utilisent leurs doigts, mains, avant-bras et coudes pour manipuler les muscles et autres tissus mous du corps. Les variations de concentration et de technique conduisent à différents types de massage, notamment le massage suédois, le massage des tissus profonds et le massage sportif.

Dans le massage suédois, l'objectif est général et le thérapeute peut utiliser de longs gestes, des pétrissages, des mouvements circulaires profonds, des vibrations et des tapotements. Dans le cas du massage des tissus profonds, l'attention est plus ciblée, car le thérapeute travaille sur des zones spécifiques de préoccupation ou de douleur. Ces zones peuvent présenter des "nœuds" musculaires ou des zones de restriction tissulaire.

Les raisons les plus courantes de se faire masser sont le soulagement de la douleur, la guérison de blessures sportives, la réduction du stress, la relaxation, la diminution de l'anxiété ou de la dépression et l'amélioration du bien-être général. Malheureusement, les preuves scientifiques sur la massothérapie sont limitées. Les chercheurs tentent activement de comprendre exactement comment fonctionne le massage, quelle est la meilleure dose et comment il peut aider à soulager des problèmes de santé spécifiques. Certains bienfaits ont été signalés.

"On a constaté que la massothérapie détend le système nerveux en ralentissant le rythme cardiaque et la pression sanguine. Les hormones de stress et de douleur sont également diminuées par le massage, ce qui réduit la douleur et renforce la fonction immunitaire", explique le Dr Tiffany Field, qui dirige un institut de recherche sur le toucher à l'école de médecine de l'université de Miami. Une grande partie de ses recherches financées par le NIH se concentre sur l'importance du massage pour les femmes enceintes et les nourrissons. Certaines de ses études suggèrent que le massage peut améliorer la prise de poids et le fonctionnement du système immunitaire chez les prématurés.

Une étude publiée plus tôt cette année a examiné comment le massage affecte les muscles au niveau moléculaire. Les résultats suggèrent que le pétrissage soulage les muscles douloureux après l'exercice en désactivant les gènes associés à l'inflammation et en activant les gènes qui aident les muscles à guérir.

Une récente étude soutenue par le NIH a révélé qu'une "dose" d'une heure de massage suédois une fois par semaine était optimale pour les douleurs aux genoux dues à l'arthrose, en particulier lorsque des questions pratiques comme le temps, le travail et la commodité étaient prises en compte. D'autres recherches suggèrent que la massothérapie est efficace pour réduire et gérer les douleurs lombaires chroniques, qui touchent des millions d'Américains.

Si vous envisagez de recourir à la massothérapie pour un problème médical spécifique, parlez-en à votre médecin. N'utilisez jamais le massage pour remplacer vos soins médicaux habituels ou comme une raison de reporter votre consultation chez un professionnel de la santé.

Chaque thérapeute et chaque massage est unique. Si vous décidez d'essayer la massothérapie, travaillez avec différents thérapeutes jusqu'à ce que vous en trouviez un qui réponde à vos besoins. L'un des meilleurs moyens d'obtenir un bon massage est de communiquer avec votre thérapeute. La plupart d'entre eux vous demanderont avant votre séance quels sont vos attentes, n'hésitez pas à parlez avec eux!

Lire l'article en anglais

LES BONNES POSTURES qui nous font du bien "Le corps menteur" avec Thérèse Bertherat, la créatrice de l'Antigymnastique®